Ligue Protectrice des Animaux

Ligue Protectrice des Animaux

Des nouvelles de la petite Coco après presque une semaine à nos côtés

0 appréciations
Hors-ligne
Bonjour,
Voilà, cela fait aujourd'hui 5 jours 1/2 que la petite Coco a quitté sa charmante famille d'accueil afin de rejoindre notre foyer. Nous avons deux fils (13 ans et 11 ans), un shi-tzu de 8 ans et une chatte de 2 ans 1/2 (recueillie il y a deux ans dans notre lotissement). Nous avons donc installé le petit coin perso de Coco dans la chambre de notre fils aîné (panier "cosy", litière, jouets, arbre à chats et son coin nourriture) où le chien et le chat n'ont pas accès. Les 2 premiers jours, elle est quasiment toujours restée dans la chambre de mon fils (qui était à ses côtés sur son ordinateur) et, au bout de 2 jours, elle dormait déjà la nuit blottie contre lui. Depuis Mercredi après-midi, elle descend nous rejoindre un peu plus souvent dans le séjour. Elle s'installe alors sur une chaise du séjour (près du radiateur), à l'écart. Dans ces cas là, ni notre chien, ni notre chat ne peuvent l'approcher à moins de 1 mètre, ni même l'observer à moins d'1 mètre (sinon, elle souffle et groûle violemment). Heureusement, dans ces cas là, le chien et le chat, surpris et inquiets, la laissent tranquille et s'en retournent  à leurs occupations. En fait, nous pouvons tous être réunis dans le séjour (nous dans le canapé avec les enfants, le chien près de nous dans le canapé et la chatte dans son panier) mais sans s'approcher de trop près d'elle, installée sur sa chaise. Coco mange bien (elle adore la pâtée, le thon et le lait) et dort très bien. Elle a trouvé ses marques tout de suite pour ses besoins et elle dort beaucoup (mais, au vu de son âge -10 ans-, c'est tout à fait normal. Sa famille d'accueil nous avait prévenus qu'il avait fallu près de 15 jours avant qu'elle ne s'approche de plus près d'eux (ils avaient également un Cavalier King-Charles, adorable, mais qui ne pouvait non plus s'approcher d'elle). Nous la laissons donc prendre ses marques tout doucement, découvrir son environnement (elle a accès à toutes les pièces de la maison) et à s'habituer à nous tous (humains et animaux). Malgré tout, nous sommes un peu peinés que Coco continue de nous craindre lorsqu'on s'approche d'elle juste pour la câliner, alors que nous adorons les animaux et sommes très doux envers elle afin justement de ne pas la brusquer. En effet, nous l'avons adoptée non pas seulement pour qu'elle est  un toit sur la tête et de la nourriture, mais également afin qu'elle soit heureuse et épanouie chez nous ET avec nous, et surtout qu'elle se sente aimée, comme notre chien et notre chat. Pour cette petite Coco, notre vœu le plus cher est qu'elle est une fin de vie des plus agréable et sereine parmi nous. Qu'elle sache qu'on peut faire confiance à l'Homme, sans craindre d'être de nouveau abandonnée comme une "vieille chaussette". Vous avez peut-être, dans son dossier, des informations sur son passé qui pourraient peut-être nous aider à comprendre son comportement si craintif envers nous OU même des conseils à nous prodiguer afin qu'elle se sente moins stressée et plus à l'aise avec nous tous (nous avons acheté une prise de Feliway afin de la déstresser mais le résultat n'est pas aussi efficace que désiré). J'ai consulté internet afin d'avoir des conseils sur la cohabitation entre chats et chiens. C'est donc pour cette raison que Coco a son propre espace (de même que la chatte et le chien), que nous laissons Coco balader partout dans la maison afin de s'imprégner des odeurs, que nous laissons nos animaux libres dans la maison tout  en préservant quand même Coco lorsque le chien ou la chatte l'approchent de trop près. J'ai lu cependant qu'il fallait aussi ne pas trop intervenir entre les 2 chats (sauf si cela dégénère bien sûr) car il fallait que Coco et la chatte se répartissent entre elles leur territoire.  A ce jour, rien ni fait. Tous vos conseils seront donc les bienvenus. Notre  désir premier, c'est le bien-être de Coco avec nous, notre chien et notre chatte. Bien à vous. COCO59

9 appréciations
Hors-ligne
Bonjour. Je ne suis pas une experte, mais je pense que chez les chats l'intégration peut prendre un moment, ça ne fait pas encore une semaine... Coco va s'habituer à vous au fur et à mesure, après une phase d'observation peut être plus longue car moins jeune... Mais ça se fera très certainement. Ayant une chatte TRÈS sélective socialement parlant, j'ai vécu 6 mois en colocation, et elle commençait juste à se laisser câliner... À force de patience, je suis sûre que tout va bien se passer. Bon courage :)

0 appréciations
Hors-ligne
Bonsoir, merci beaucoup pour votre message qui me réconforte un peu. Bien cordialement.

Bonjour, un peu de nouvelles de la petite chatte Coco, âgée de 10 ans, arrivée chez nous le 15 février dernier. Coco a toujours dû mal à se laisser approcher et caresser. Elle est très craintive et quand même assez solitaire je pense. Elle dort toujours dans la chambre de notre fils aîné (parfois, blottie contre lui). Désormais, lorsqu'elle m'entend descendre le matin et que je l'appelle ( j'ai dans ce cas fait sortir mon autre chatte Fibie dehors et laisser mon chien Cooki dans notre chambre), elle descend et je peux ainsi lui donner à manger près de moi, pendant que je déjeune (plutôt que de manger seule en haut). Elle en fait de même pour les repas le midi ou le soir mais il ne faut pas que Fibie soit en face d'elle, même de loin. Notre chien Cooki peut s'approcher un peu plus facilement d'elle (enfin, à moins de 20 cm quand même) mais sans qu'elle ne groûle. Elle souffle juste un peu s'il s'avise d'approcher de trop près pour elle. En revanche, dès que c'est FIbie, notre chatte, alors là, ce n'est pas la même chose (bien que Fibie soit pourtant très douce et surtout très patiente) : dans ces cas là, Coco groûle très fort, irise le poil, les oreilles aplaties en arrière, et elle se tient prête à bondir si l'envie de Fibie de s'approcher encore plus près  lui venait. Dans ce cas, nous intervenons et empêchons Fibie de s'approcher (mais là aussi, je ne sais pas si je fais bien car il me semble avoir entendu qu'il ne fallait pas intervenir).Qu'en pensez-vous ?

Comme vous me l'aviez raconté, le fait que Coco soit âgée de 10 ans doit jouer et en effet, son intégration sera probablement plus longue. En tous cas, elle a tout ce qu'il faut chez nous afin d'être pleinement heureuse. Ne lui reste qu'à nous faire entièrement confiance et à se laisser adopter affectueusement.

Afin que Fibie puisse, une fois pour toute, renifler les odeurs de Coco, j'ai lu sur internet qu'il fallait mettre la nouvelle arrivante dans une caisse de transport et la poser par terre. Ainsi, Fibie et Cooki pourraient l'approcher pour sentir ses odeurs, sans qu'ils ne puissent tous trois se blesser. Ce que je crains en fait, c'est que Coco, assez âgée, en soit davantage traumatisée. Je ne sais donc si c'est ou non une bonne idée. Qu'en pensez-vous ? 

Merci pour vos conseils précieux pour moi. Bien à vous. COCO59

138 appréciations
Hors-ligne
Bonjour,

Tout d'abord, un grand merci pour cette belle adoption...

Ensuite, pour tout ce qui concerne l'accueil d'un chat, je reste persuadée que la patience est le maître mot...
J'ai eu plusieurs expériences à ce sujet.

D'abord, mes parents avaient un chien (Oscar) et ont eu un chaton (Curly). Ils se faisaient des câlins, étaient très proches... Oscar est décédé, et mes parents ont décidé d'adopter Kyzer, un beauceron de 1 an et demi, à la LPA. Curly, qui sortait régulièrement et vagabondait dans toutes les pièces, est restée cloitrer dans la chambre de mes parents pendant presqu'un an...(sont arrivés entre 2 Freesbee un x labrador de la LPA, et Google et Barney mes 2 chats). Elle a fini par en sortir progressivement, et vie maintenant avec les 2 autres chats et les 2 chiens sans problèmes.

Ensuite, j'ai adopté un chat de 1 an à la LPA (Google). 2 mois plus tard j'ai décidé d'adopter un copain pour lui (Barney). Ils se sont battus pendant plusieurs jours, à dévaler les escaliers et se sauter dessus avec les griffes sorties... Je ne me suis jamais interposée, malgré que les bagarres étaient très violentes. J'ai fini par les retrouver un jour, à 2 dans le lit, collés l'un à l'autre (ensuite, pour raisons personnelles, je suis retournée avec eux chez mes parents, où ils ont connus Curly, Kyzer et Freesbee et sont restés plusieurs semaines enfermés dans ma chambre par peur de sortir).

Maintenant, repartie de chez mes parents depuis plusieurs années (les chats n'ont pas voulu me suivre, trop bien chez papy et mamie.... !), j'ai adopté Ulysse, un labrador de 11 ans en décembre 2014, et nous avons récupéré Brume, la chienne des parents de mon conjoint. Il y a 2 mois, nous avons adopté Edgar à la LPA, gros matou de 6 ans. La situation est la même que la votre. Les animaux peuvent être dans la même pièce mais si les chiens approchent Edgar de trop près (1 mètre), il sort les griffes, crache, et parfois leur saute dessus. Les chiens s'en vont et se laissent faire... Cela fait 2 mois, et pas beaucoup d'amélioration, mais le temps fera l'affaire...

Tout ça pour dire que je suis certaine que le temps est une grande solution.. Surtout que Coco a vécu un abandon à la LPA et a fait 2 familles d'accueil en peu de temps avant d'être adoptée. Il lui faudra plusieurs mois avant de retrouver un équilibre, mais je suis sûre qu'elle est déjà heureuse chez vous.

Vous pouvez tenter la cage de transport, j'avais essayé pour Edgar mais ça n'a pas marché. Mais chaque chat est différents. Vous pouvez également essayer Félifriends (féliway étant pour l'adaptation dans la maison, félifriends pour la cohabitation avec autres animaux). Vous pouvez également échanger les coussins ou tissus sur lesquels dorment vos 2 chats...

Mais dans tout les cas, ne perdez pas espoir !!
Faustine

Bonsoir Faustine,
Merci infiniment pour votre écoute, votre réconfort et vos conseils précieux. Je vais essayer d'échanger leur couverture et je vais commander du Félifriends. Mais vous avez tout à fait raison, je pense que, au vu de son âge et de ses antécédents, il faudra plus de temps à Coco pour s'adapter que notre autre chatte Fibie, recueillie dans mon lotissement il y a 2 ans, alors qu'elle avait à peine 1 an. Comme je suis d'une nature angoissée, je souhaiterais en effet que la cohabitation soit plus rapide afin de me rassurer mais il faut que je sois patiente avec Coco. De plus, comme les êtres humains, on ne peut pas comparer un chat à un autre. En tous cas, Coco ne manque de rien et on lui fait des câlins le plus souvent possible. Merci encore et bonne chance à vous également pour la cohabitation avec vos animaux. Bien à vous. COCO59

17 appréciations
Hors-ligne
Bonjour,
Je me permets de vous répondre également,car j'ai moi-même été confrintée (et le suis encore parfois ) à la "mésentente de mes chats.
Satine, petite chatte d'à peine 3kgs et très craintive (il lui a fallu 1 semaine pour sortir de dessous le buffet !) est arrivée à la maison il y a 2 ans. Sushi, gros bonhomme de 7kgs (eh oui, la cantine est plutôt bonne dixit mon véto) est arrivé 6 mois après.
La mise en relation a été compliquée: Sushi jouant les mâles dominants et Satine étant craintive, cela nous a valu quelques affrontements avec cris perçants à nous hérisser le poil.
Je me suis évidemment demandé si je n'avais pas commis d'erreur en adoptant un deuxième chat .
J'ai, comme vous, lu beaucoup d'articles sur le sujet sur internet.
Et puis un jour, j'ai appelé un comportementaliste félin (conseiller par une bénévole de la lpa.
Tout en discutant, il m'a fait prendre conscience d'une chose: je devais leur accorder le temps nécessaire et ma confiance.
Notre monde d'humains n'est pas fait pour eux. Nous allons vite et nous attendons souvent de nos animaux, consciemment ou non d'ailleurs, qu'ils s'adaptent vite. Or, ils ont généralement besoin de plus de temps qu'on ne veut bien leur en accorder.
Et ce n'est pas mal les aimer que de ne pouvoir les approcher pour les câliner, les papouiller, les dorloter. C'est même tout le contraire. C'est leur laisser tout l'espace dont ils ont besoin pour s'exprimer et décider quand sera le bon moment pour eux pour nous adopter définitivement.
Les chats sont de grands maîtres: ils nous enseignent la patience, la tolérance, le respect.
Aujourd'hui, après 18 mois de vie commune, tout n'est pas encore réglé. Sushi conserve son tempéremment macho et Satine son côté princesse du style "ne m'approche pas qui veut".
Mais mon amour pour eux m'a permis de me libérer de la pression que je me mettais à vouloir qu'ils s'entendent. Peut-être ne dormiront-ils jamais ensemble, ne se pelotonnerons-ils jamais l'un contre l'autre. Mais ce n'est pas là l'important. L'important c'est qu'ils ont chacun leur place au sein de notre foyer comme dans notre coeur.
Alors, relâchez la pression, respirez un grand coup et ayez confiance 🍀
"Aux qualités qu'on exige d'un chien, connaissez-vous beaucoup de maîtres qui soient dignes d'être adoptés ?" Beaumarchais

Merci beaucoup pour vos précieux conseils. J'ai en effet relâché la pression depuis qq temps et je les laisse s'apprivoiser à leur rythme. Là où je reste inquiète je l'avoue, c'est lorsque je dois m'absenter plusieurs heures et les laisser alors toutes les 2 à la maison. Mais bon, à chacun de mes retours, aucune des deux n'étaient blessées. Je pense en effet que Coco n'a pas eu un passé facile et que les humains et les animaux n'ont pas non plus toujours été tendres avec elle. De ce fait, elle demeure très méfiante. Je parviens seulement à la câliner longuement lorsqu'elle se trouve dans la chambre de mon fils aîné, son territoire (où elle dort, joue, mange ...). En revanche,  lorsqu'elle descend manger avec nous au rez-de-chaussée, cela est plus compliqué car elle reste toujours sur ses gardes vis-à-vis de notre autre chatte Fibie. Dans ces cas là, elle mange et remonte aussitôt. En tous cas, je me dis que Coco est quand même mieux chez nous (où elle a tout ce dont elle a besoin : nourriture, tendresse, un bon panier douillet, des jouets) que dans une petite cage à la LPA et qu'elle doit sentir que nous l'aimons déjà beaucoup. A elle désormais de venir vers nous lorsqu'elle se sentira prête et qu'elle nous fera définitivement confiance. Encore merci. Bien cordialement. Coco59

Bonsoir Sand Pill,
Pourriez-vous svp me communiquer le nom et les coordonnées de la comportementaliste félin que vous aviez rencontrée ? Merci par avance. BIen cordialement. COCO59

Bonjour Sand Pill,
En Février 2016, nous avons recueillie une petite chatte à la LPA, prénommée Coco, âgée de 11 ans (elle a été abandonnée un peu avant Noël par des propriétaires qui ne la désiraient plus). Elle n'a pas eu un passé facile. De ce fait, il lui a fallu énormément de temps afin de nous faire confiance mais il lui reste malheureusement quelques séquelles : elle est chétive (malgré son âge, on dirait un chaton), très craintive vis à vis de l'humain et même de ses congénères, et elle a un problème de train arrière (qui la fait avancer très doucement mais qui heureusement ne la fait pas souffrir).A la maison, nous avons également une chatte recueillie il y a deux ans, abandonnée dans notre lotissement (âgée de 3 ans), ainsi qu'un shi-tzu âgé de 8 ans. Coco s'est plus vite habituée à la présence de notre shi-tzu qu'à la présence de notre chatte. Désormais, ils se tolèrent tous.Notre chatte Fibie sort plusieurs fois dans la journée (mais elle n'est jamais bien loin de la maison et on peut la rappeler facilement). Il y a environ 3 semaines, nous avons essayé de faire sortir Coco dans notre jardin. Nous étions heureux car, jusqu'à il y a qq jours encore, elle ne restait que dans le jardin. Or, elle a désormais trouvé le moyen de quitter notre jardin, comme Fibie. Ce qui m'inquiète fortement, c'est que Coco est très craintive et vulnérable (par son âge, sa petite taille et son handicap au train arrière). Je crains donc qu'elle ne se fasse heurter par une voiture (qui roule trop vite) ou attaquer par un autre chat (qui sont nombreux dans mon lotissement). De ce fait, je n'ose plus la faire sortir sans être attachée avec un harnais et une longue corde (j'avais essayé de protéger l'accès de notre jardin, mais en vain). Malheureusement, attachée, elle ne veut plus sortir et veut rentrer aussitôt dans la maison.

Je suis donc tiraillée entre le fait qu'elle se fasse attaquer ou heurter par un véhicule et la voir malheureuse car elle appréciait beaucoup être dans notre jardinJe suis donc totalement perdue et j'aurai souhaité avoir votre sentiment : dois-je quand même la laisser quitter notre jardin ?

Merci infiniment par avance pour votre aide.
Bien à vous
COCO 59

11 appréciations
Hors-ligne
mon chat etait malade et pour as prendre le risque qu il ne revient as je lui ai mis un harnais et une laisse et il allait au jardin il est deceder en 2015 mais au moins il a fini sa vie parmis nous

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :